Ecouter, analyser et conseiller

La pratique de la psychopédagogie regroupe un ensemble de mesures destinées à améliorer l’adaptation de l’enfant principalement en milieu scolaire et à faciliter l’acquisition de ses connaissances et son développement cognitif. Plus globalement et pour tout type de public, elle permet d’améliorer les méthodes d’apprentissage et d’accompagnement à l’orientation scolaire et professionnelle par une meilleure écoute et compréhension de l’individu.

Elle exige des connaissances et une pratique dans les domaines de la psychologie cognitive d’une part et de la pédagogie d’autre part. Elle se trouve donc à la frontière entre l’enseignement et la psychologie mais ne relève pas du soin. Elle ne doit pas être confondue avec la pédopsychiatrie.

« N’oublions surtout pas qu’avec les adolescents « empêchés de penser », nous ne pouvons plus parier sur un rattrapage scolaire sous forme d’un entraînement supplémentaire ou d’exercices pour apprendre à apprendre. C’est comme cela que nous en avons fait des réfractaires à l’apprentissage »;
Serge Boimare dans « Pratiquer la psychopédagogie. » Donc, il ne s’agira pas  d’effectuer un soutien scolaire mais d’aborder les leçons d’une manière différente de façon a ce que l’enfant lui-même trouve les solutions pour contourner ses difficultés et mieux apprendre.

Pratiquer la psychopédagogie consiste en une prise en charge des élèves en difficulté accompagné ou non d’un parent, refus ou rupture scolaire par une écoute active suivie d’une réadaptation scolaire en accompagnement individuel et/ou en groupe.

C’est également écouter attentivement chaque élève, chaque étudiant, chaque adulte  dans sa quête d’identité professionnelle et élaborer à travers une analyse fine un projet d’orientation ou de formation qui ait du sens.

Pratiquer la psychopédagogie, c’est aussi savoir construire des plans de formation adaptés aux petites entreprises et associations en fonction des besoins collectifs et de chacun.